Léon Bloy: Le Désespéré

Qui sait, après tout, si la forme la plus active de l’adoration n’est pas le blasphème par amour, qui serait la prière de l’abandonné ?

– Léon Bloy, Le Désespéré